Passer le contrôle technique : comment préparer un contrôle technique ?

Passer le contrôle technique : comment préparer un contrôle technique ?

Passer le contrôle technique comment préparer le contrôle technique de son véhicule?

Avoir son contrôle technique à jours est obligatoire depuis 1986. Bien qu’il soit un coût supplémentaire pour l’entretien des véhicules, il est utile à la fois pour la sécurité personnelle et à celle des autres conducteurs. Le contrôle technique de votre véhicule est réalisé par un contrôleur technique agréé par la Préfecture. Il vérifie, sans aucun démontage, les organes essentiels de votre véhicule liés à la sécurité et à l’environnement.
Il doit être effectué dans les six mois précédant le quatrième anniversaire de la date d’achat d’un véhicule neuf et tous les deux ans ensuite.
Depuis 2012, le contrôle comporte 124 points, dont 72 soumis à une contre-visite. En clair, si un défaut est constaté lors de l’examen de ces 72 points, le contrôle ne sera pas validé et il vous faudra le repasser une deuxième fois, ce qui engendre un surcoût. Le contrôleur vous remet alors un procès-verbal avec l’ensemble des points défectueux et colle le timbre sur votre certificat d’immatriculation indiquant la date de votre contre-visite. Vous avez un délai de 2 mois à compter de la date du contrôle pour effectuer les réparations, avant de représenter votre véhicule pour la contre-visite.
Alors voilà, pour être sûr passez le contrôle technique, ne pas avoir à le repasser et perdre du temps et de l’argent, nous vous recommandons de faire une simple vérification des points suivants avant de vous rendre à votre rendez-vous.

Les différents points du contrôle technique à vérifier

1 – La propreté

Quand vous vous rendez au contrôle technique, assurez-vous que le véhicule est (à minima) propre. Faites attention en particulier au châssis et aux autres ensembles qui vont être vérifié par la personne en charge. En effet, le contrôleur ne pourra pas valider certains éléments qu’il ne pourra ni voir ni tester. Une visite dans un lavomatique est fortement recommandée.

https://www.helpyapp.fr/wp-content/uploads/2015/12/controle-technique-propreté-auto.jpg

2 – Les pneus

Des pneus usés sont la cause de la plupart des problèmes qui conduisent au rejet du contrôle technique. L’examinateur va vérifier si ils sont en bon état, sans entailles ni hernies. Vérifiez la régularité et le niveau d’usure de vos pneus, la hauteur de sculpture (profondeur des rainures) de la bande de roulement qui doit être supérieure à 1,6 millimètres. Si les témoins d’usure (petits renflements dans les rainures principales) arrivent au même niveau que la sculpture, les pneus doivent être changés.

controle technique - pneus

3 – L’éclairage et la signalisation 

Contrôlez l’ensemble de l’éclairage de votre véhicule. Vérifiez les feux de position (avants et arrières), de croisement et de route, les feux clignotants (avants et arrières), les feux de stop (y compris les feux antibrouillard), l’éclairage de la plaque minéralogique arrière et les témoins lumineux du tableau de bord. Pensez aussi à vérifier les feux de détresse lorsque le contact n’est pas mis.

controle technique - éclairage

4 – La visibilité

Le pare brise doit être présent… (si si), aucune fissure ne doit être constatée, aucune gêne dans la zone de visibilité ne doit être présente. La fixation des rétroviseurs sera également vérifiée. Toujours concernant la visibilité, les essuie-glaces avant seront également à l’honneur dans ce contrôle avec un test sur leur fonctionnement et si vous avez assez du liquide lave-glace sous le capot.

5 – Les équipements 

Assurez-vous de la bonne fixation des sièges de votre véhicule. Vérifiez l’état général de toutes les ceintures de sécurité, elles doivent fonctionner correctement, être accessibles pour le contrôle (dégagez les ceintures qui pourraient être cachées sous la banquette arrière) et doivent être en bon état. Contrôlez également le bon fonctionnement du klaxon et de sa commande, ainsi que le dispositif antivol (blocage du volant).

controle technique - equipements

6 – Le niveau d’huile

Aucun examinateur ne va vérifier le niveau d’huile, mais ceci, avec la qualité du produit utilisé, sera reflété dans la performance du moteur en termes d’émissions de gaz d’échappement, ce qui est extrêmement important lors de la décision du contrôle technique. Vérifiez vos niveaux régulièrement (et n’oubliez pas de faire la vidange selon les prescriptions) !

7 – Les plaques d’immatriculation

Celles d’avant et arrière doivent être en bon état (ni cassées, ni fissurées) et lisibles.  Leur fond doit être en bon état (non-détaché). Et inutile de rajouter que le numéro d’immatriculation doit être conforme à celui de la carte grise.. N’est-il pas?

controle technique - plaque d'immatriculation

8 – Le système de freinage 

Pensez à faire vérifier vos plaquettes (quitte à les changer si nécessaire), disques et tambours de freins, ainsi que le niveau du liquide de frein par un réparateur automobile professionnel. Si votre véhicule se déporte d’un côté ou de l’autre lors d’un freinage appuyé, c’est sans doute le signe de freins en mauvais état. Le frein de stationnement (frein à main) doit fonctionner correctement.

10 – La carrosserie

La carrosserie ne doit comporter aucune partie abîmée ou saillante susceptible de blesser un tiers. Si vous avez des baguettes de porte ou de pare-chocs qui rebiquent, retirez-les, elles ne sont pas obligatoires. Vérifiez aussi que tous les ouvrants s’ouvrent et se ferment correctement. Attention, l’impossibilité d’ouvrir le capot moteur conduit à une annulation du contrôle et impose une nouvelle visite complète.

controle technique - carrosserie

11 – Le moteur

Vérifiez l’étanchéité et la fixation de votre pot d’échappement. Pensez à contrôler vos niveaux d’huile et de liquide de refroidissement. Seul un professionnel peut déterminer de façon fiable si votre voiture pollue ou pas. En revanche, pour un diesel, un usage prolongé en ville se traduit forcément par un encrassement. Pour décrassez votre moteur avant le test de pollution, effectuez quelques dizaines de kilomètres sur autoroute ou voie rapide.

 

Le prix d’un contrôle technique

Le contrôle technique des voitures est obligatoire mais, et nous le savons peu, les prix sont laissés à l’appréciation des centres. En effet, les tarifs varient fortement à l’échelle nationale, puisqu’ils s’échelonnent de 40 euros pour le moins cher à 90 euros pour le plus cher. En moyenne, un automobiliste doit désormais s’acquitter de la somme de 67,27 € pour les véhicules particuliers (essence et diesel).

On vous conseille avant de prendre rendez-vous d’utiliser des comparateurs de prix comme simplauto.com, ct-malin.com ou contrôleauto.com. De plus, la concurrence est rude dans ce domaine: ne redoutez pas de demander une remise. Les réductions sont monnaie courante et les centres peuvent facilement accorder un rabais de 10 % ou une gratuité pour la contre-visite.

‎Sur les 124 points contrôlés, il vous sera forcément difficile de tout vérifier en mécanique, direction ou en pollution. Mais vous avez cette possibilité de contrôler des premières choses pour préparer au mieux votre contrôle technique. Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pourrez trouver l’ensemble des informations concernant le contrôle technique des véhicules sur le site internet de l’Organisme Technique Central : statistiques et bilans selon les véhicules, réglementation, listes des points de contrôle sujets ou non à contre-visite en cas de défauts, etc…

comment préparer le contrôle technique de son véhicule