Economiser de l’argent avec la consommation collaborative : l’accord gagnant-gagnant

Economiser de l’argent avec la consommation collaborative : l’accord gagnant-gagnant

Consomation Colaborative 2
Si la consommation collaborative se nourrit de valeurs sociétales fortes, telles que l’échange ou le développement durable, sa croissance ces dernières années est aussi largement liée à la conjoncture économique et à la chute du pouvoir d’achat.
La crise économique et la culture de “l’achat malin” ont trouvé une caisse de résonance auprès de consommateurs désireux de maîtriser de plus en plus leur budget et économiser.
Ainsi le succès de cette économie collaborative semble bien être en grosse partie dû à une adaptation pragmatique du consommateur : essayer de vivre comme avant mais en dépensant moins.

A la question : aujourd’hui avez-vous les moyens de consommer? Une étude de l’observatoire Cetelem montre que 71% des Européens s’estiment en manque de moyens.

pouvoir d'achat consommation collaborative

Depuis plusieurs années, le consommateur européen se met donc en mode «gestion de crise».
Chômage, plan d’austérité, etc … L’Europe a été très durement touchée par cette crise. Face aux contraintes qui lui sont imposées, ce consommateur européen a démontré sa réactivité et sa capacité d’adaptation.
Toujours à la recherche de la meilleure offre, il compare minutieusement les prix et les offres avant de décider. Ces comportements étant d’ores et déjà activés, d’autres moyens d’économiser ont alors vu le jours, tous sur le même modèle simple : Obtenir ce dont on a besoin à la source la plus économique, c’est à dire le particulier, en cherchant un accord gagnant-gagnant.

Et ça marche!
De nombreuses startups ont développé des outils nous permettant ce genre de pratiques, ll y en aurait aux
alentours de 150 rien qu’en France. On se réunit pour acheter à un producteur local avec laruchequiditoui, on partage une voiture pour un trajet avec blablacar. Du « Crowdfunding » au « Coworking », pour le stationnement, la wifi et même jusqu’à l’éducation, tout est bon pour économiser.

De l’autre coté de cet accord gagnant-gagnant, il ne s’agit plus d’économiser mais de monétiser.
Monétiser un bien qui ne sert pas tout le temps ou encore valoriser une compétence particulière ou son temps libre.
Le collaboratif, en plus d’être un mode de consommation économique, réalise le tour de force de permettre aux gens de réaliser des compléments de revenus, ce qui, au vu des perspectives économiques, devrait lui assurer un brillant avenir.

Helpy est un bon exemple…, oui oui, il est temps de parler de nous un peu 😉
Vous avez besoin d’un objet ponctuellement, et vous ne voulez pas l’acheter.
Il est fort probable que quelqu’un autour de vous serait disposer à vous le prêter gracieusement ou contre un peu d’argent.
Il en va de même si vous avez besoin d’un service ou tout simplement d’un coup de main, peut-être que quelqu’un a les compétences ou le temps à consacrer à la tache autour de vous.

Alors n’hésitez pas, pour tous types de besoins, il y a toujours un moyen d’économiser de l’argent grâce à l’économie collaborative.
Un service web ou mobile vous amenant à un accord gagnant-gagnant.

A suivre …