5 conseils de peinture : comment préparer un mur avant de repeindre ?

5 conseils de peinture : comment préparer un mur avant de repeindre ?

5-conseils-préparer-mur-avant-repeindre

Bon alors vous voulez du changement et vous avez décidé de repeindre les murs du salon, de la chambre, ou de la cuisine ?

Vous avez feuilletez nos autres très bon conseils de peinture… soit.
Vous vous y voyez déjà… en salopette, ça à l’air ludique et fun, seulement avant de se lancer dans la peinture il reste un travail moins sympa, et qu’on ne voit jamais dans les films : la préparation du mur.
Il faut en effet détecter les défauts du mur et les réparer, car si vous laissez des fissures, trous ou autres défauts, le résultat risque d’être moins parfait que vous l’espérez.
Par chance, on vous explique tout ce qu’il faut faire (et ne pas faire), voila donc tout nos conseils et astuces pour préparer un mur avant de repeindre.

1. Détecter les imperfections du mur

La première chose à faire est de détecter toutes les anomalies du mur, pour ce faire, éteignez toutes les lumières dans la pièce où vous souhaitez repeindre et avec une lampe de chevet/poche/bureau, éclairez le mur en plaçant la lampe au raz du mur.

Cet éclairage mettra en évidence tous les défauts rapidement et facilement. Quand vous en trouvez un, marquez le avec du ruban adhésif .

2. Trous et fissures

D’abord pour réparer les trous et fissures, commencez par les agrandir … je m’explique,
Assainissez en faisant tomber tout ce qui ne tient pas bien de manière raisonnable avec une petite spatule triangulaire.
Puis humidifiez avec une éponge la zone à reboucher, l’enduit tiendra mieux par la suite.

Remplissez les trous avec de l’enduit (« de rebouchage » si le trou est conséquent), lissez l’enduit avec une spatule large pour éviter toute sur-épaisseur puis laissez sécher.
Une fois que l’enduit est bien sec, il faudra souvent repasser une autre couche car un léger creux pourra se former au niveau de l’ancien trou.
Un fois arrivé à un résultat homogène, poncez la zone rebouchée avec un papier abrasif.
Pour savoir exactement les temps de séchage, reportez-vous aux instructions sur l’emballage de l’enduit.

Voir le procédé en vidéo:

3. Réparer un gros trou dans du placoplâtre

Alors là, à première vue on se demande bien ce qu’on va pouvoir faire, mettre de l’enduit en espérant faire joindre les 2 bords du trou parait une idée bête, on s’en rend compte en le faisant (histoire véridique).
conseils-de-peinture

Pour un trou pas trop important, il y a une l’astuce du rebouchage avec du papier journal, ça peut faire très bien l’affaire.
Pour fixer un grand trou, la seule solution est de découper un morceau de paroi régulier autour du trou, puis de replacer une « rustine », c’est à dire un patch vendu en magasin de bricolage ou un autre morceau de placoplâtre de la même dimension.
Voyons cette dernière solution.

Bien découpé au cutter autour du trou pour obtenir un trou à la forme d’un quadrilatère (avouez que vous n’aviez pas entendu le mot « quadrilatère » depuis des années), les bords doivent être bien régulier.

Si la zone à réparer est importante, découpez des planchettes d’appui dans du contreplaqué. Faites les plus longues et plus larges que la longueur et la largeur de la zone.
Insérez les planchettes derrière le placoplâtre d’origine et fixez les avec des petites vis à placo.
Rebouchage plaquoplatre
Coupez un autre morceau de placoplâtre de la taille du trou à reboucher.
Avec de l’enduit de rebouchage, enduisez les quatre bords de cette pièce de réparation ainsi que les rebords du trou dans la cloison.
Appliquez la plaque doucement puis enduisez la jonction entre la cloison et la pièce rapportée.

Pour finir, après le séchage de l’enduit, poncez l’enduit au papier de verre ou une éponge à poncer (grain 120) jusqu’à ce que la surface de remplissage soit lisse et uniforme.

 

4. Murs en mauvais état général ou avec d’anciennes traces d’humidité : passer une couche de plâtre de nouveau sur le mur

S’il y a des parties du mur en très mauvais état, notamment si le mur a subit l’humidité, il n’y a pas de miracle il faudra le plâtrer de nouveau. Pour ce faire, il faut retirer et gratter tout le vieux plâtre en mauvais état avec une spatule.
Allez-y franchement, il faut assainir tout ça.

Puis, appliquez sur la zone un enduit de « garnissage » avec une très large spatule jusqu’à égaler avec le reste du mur.
Un fois sec, vous pouvez poncer, et vous n’aurez plus qu’a revoir les détails avec un enduit de lissage, qu’il faudra bien sur re-poncer par la suite.

Toutes les étapes en vidéo avec l’ami Robert :

5. Éliminer les traces de colle

Pour tous ce qui est fixation de miroirs ou autres porte-manteaux, il arrive d’utiliser de la colle.
Bien sur cela ne manquera pas de laisser des traces de colle sur le mur le jour ou ils seront enlevés.
Si vous voyez ça, pas de précipitations, en les arrachant, vous risqueriez d’arracher également le plâtre avec, ce serait dommage de retourner au point numéro 2.
Enlevez les délicatement avec un cutter, au pire vous serez bon pour un peu de ponçage.

 

conseils-de-peinture-colle

Voila, une fois le gros du travail effectué, vous pouvez passer un enduit de lissage sur la totalité du mur pour un résultat impeccable (comme nous a montré Robert dans sa video).
J’espère que ces conseils de peinture vous ont aidé, vous pouvez désormais enfiler votre salopette et passer à la peinture .

Bien sûr si vous avez besoin d’aide pour vos travaux d’intérieur, demandez de l’aide sur Helpy.

 

Retrouvez nos autres conseils de peinture :

 

– quelle peinture choisir pour repeindre sa cuisine ?

– Comment repeindre son plafond ?

– 10 conseils pour repeindre son intérieur comme un pro