Aide au logement étudiants et jeunes travailleurs : toutes les allocations logement à connaitre

Aide au logement étudiants et jeunes travailleurs : toutes les allocations logement à connaitre

Aide au logement étudiants et jeunes travailleurs : toutes les allocations logement à connaitre
 
Aide au logement, allocation logement, aides financières diverses et variées, on s’y perds et surtout on ne connait pas tout…
Pourtant le budget logement d’un étudiant ou d’un jeune se lançant dans la vie active représente bien souvent un % majoritaire de son budget total.
Il est même assez courant d’avoir la sensation assez déplaisante de se retrouver en slip pour le reste du mois dés qu’on a payé son loyer, ça vous parle? 😉
Il est donc essentiel de savoir si vous avez le droit ou non à ces allocations logement!
Après notre article sur les différentes bourses d’étude à connaitre, nous nous concentrons ici sur l’aide au logement et les aides sociales relatives à votre habitation qui mettront un peu de beurre dans les épinards de votre vie étudiante ou rookie de la vie active…
Que vous soyez étudiant, jeune travailleur locataire ou primo-propriétaire, on a recensé pour toutes les allocations, aide au logement et autres aides qui peuvent vous aider à réduire le montant de votre budget logement 😉 …c’est parti !

 

aides aux logement étudiants

 

1 – Aide au logement, locataire ou propriétaire.

Le grand classique : l’APL (Allocation personnalisée au logement)

Cette aide sociale que nous connaissons tous est destinée à toute personne, seule ou en famille locataire ou propriétaire d’un logement neuf ou ancien, qu’il occupe en tant que résidence principale. Pour obtenir cette aide au logement, vous devez :

– être titulaire d’un contrat de location (le bail ne doit donc pas être au nom de vos parents)
– occuper effectivement le logement à titre de résidence principale;
– avoir des ressources qui ne dépassent pas les plafonds fixes.

Le montant de l’APL dépend de votre situation familiale, en particulier du nombre d’enfants que vous avez à charge, du montant de vos revenus et du loyer. Chaque année, en fonction de l’évolution de la situation du locataire et du barème, les montants de cette aide sociale peuvent être revus. Renseignez-vous auprès de la CAF.

 

L’ALS (Allocation de logement à caractère social)

Elle peut vous être attribuée si vous ne bénéficiez ni de l’APL ni de l’ALF, c’est l’aide au logement la plus souvent versée aux étudiants. Le logement concerné peut être une chambre en foyer ou en résidence universitaire, un studio, un appartement, une maison, occupée en tant que résidence principale. Les conditions sont les mêmes que celles des APL.

Cette aide au logement varie en fonction du montant du loyer, des ressources dont vous disposez, de la nature du logement et du lieu d’habitation. Pour l’obtenir, vous devez vous adresser à votre caisse d’allocations familiales (CAF).

 

L’ALF (Allocation de Logement à caractère Familial)

Les conditions sont les mêmes que celles pour  l’ALS. Cette aide au logement peut néanmoins être versée au propriétaire (pour le parc HLM) ou au locataire (pour le parc privé). Elle peut être attribuée aux personnes ne bénéficiant pas de l’APL si elles ont des enfants à charge, et si, sans enfants, elles sont mariés depuis moins de cinq ans.

Toutes les informations sur les aides au logement sur la page de la CAF! et n’hésitez pas a faire votre simulation allocation logement!

 

allocation logement

Pass GRL (ex Loca-Pass)

Une dernière aide au logement peut vous être proposée, ce sont les aides Loca-Pass. Cette nouvelle garantie inclut tout un volet social destiné à aider les locataires qui ont des difficultés à faire face à leurs engagements. Davantage d’informations sont disponibles sur le site GRL.

 

Garantie des risques locatifs

Loyer impayé, dégradation du logement, frais de procédures… Afin de rassurer les propriétaires et les convaincre de mettre leurs logements en location, une assurance a été mise en place en cas de loyers impayés : La garantie des risques locatifs. Seuls les bailleurs privés peuvent souscrire cette garantie.
Cette garantie est destinée aux locataires qui ne peuvent pas présenter au propriétaire bailleur de garanties financières suffisantes.

 

Caution locative étudiante

Tous les étudiants de moins de 28 ans (boursiers ou non) peuvent bénéficier d’une caution de l’état : la CLE (toujours premiers sur les blagues, on imagine les réunions… ;))  la caution locative étudiante . l’Etat endosse le rôle de garant quand les parents ne peuvent pas assumer ce rôle. Cela peut même, à certaines conditions, vous permettre d’être exonéré de dépôt de garantie.

Retrouvez le résumé video de Julia, qui a l’air moyennement contente d’être là, ou alors elle est timide, on sait pas trop… en tous cas elle parle (plutôt bien) des différentes aides financières pour le logement étudiant 😉

 

 

2 – Aide à l’achat, à la rénovation, à la construction de logement.

Ceux qui ont leur premier boulot et font leurs premiers pas dans la vie active et ont décroché le fameux CDI (indispensable pour avoir le droit d’adresser la parole à un banquier) peuvent être tentés par l’achat d’un studio, vu le prix du loyer, on les comprends. Certaines aides ou facilité de crédit logement peuvent faciliter bien des choses.

 

Aide à l'achat, à la rénovation, à la construction de logement

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Pour favoriser l’accession à la propriété des ménages modestes et moyens, le gouvernement a considérablement renforcé le prêt a taux zéro. Le PTZ permet de financer l’acquisition ou la construction d’un logement destiné à devenir la résidence principale de l’emprunteur. Le logement doit être un logement neuf, un logement ancien avec travaux, ou un logement HLM revendu à son locataire. Le montant de l’aide est modulé en fonction de la zone géographique : zone A, B1, B2 ou C (mais ne dépend plus de la performance énergétique du logement depuis 2015).

Le 1% Logement

Le 1% Logement est un financement aidé par l’employeur. Le 1% logement fait partie des « petits prêts », puisqu’il ne finance qu’une petite partie de votre acquisition. Son avantage? Être moins cher qu’un crédit immobilier classique: environ 1,5% (contrairement à ce que semble indiquer son nom). Il sert à financer l’achat d’une résidence principale. Un coup de pouce soumis à conditions. Le 1% logement est ouvert à tous les salariés travaillant pour une société de plus de dix personnes. A condition que l’entreprise cotise au fonds de participation. Chaque employeur dispose d’une enveloppe à répartir entre les demandeurs, mais elle fixe les priorités de son action. Son obtention n’est donc pas systématique.

 

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

Le fonds d’aide à la rénovation thermique des logements privés (FART), géré par l’Anah vient en aide aux propriétaires occupants, propriétaires bailleurs et syndicats de copropriétaires éligibles, désireux d’engager des travaux de rénovation énergétique. Les aides de l’Anah sont soumises à conditions de ressources.
Pour les propriétaires occupants, les ménages « très modestes » pourront bénéficier d’au maximum 50 % de subvention sur le coût des travaux, et les foyers « modestes » de 35 %, ceci à condition que les travaux prévus permettent une amélioration de la performance énergétique de 25 % minimum. Le montant maximal éligible de travaux est de 20 000€ pour tout type de travaux entrepris.

En complément de ces aides vertes pour votre logement, il est possible de bénéficier d’autres aides : éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt transition énergétique (CITE), TVA a taux réduit, l’exonération de la taxe foncière, les prêts verts sur le Livret de développement durable (LDD)

mais aussi de subventions éventuellement accordées par les collectivités locales.

 

Le prêt à l’amélioration de l’habitat

Vous êtes locataire ou propriétaire de votre résidence principale. Vous souhaitez entreprendre des travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique (à l’exclusion des travaux d’entretien (papiers, peintures…). Le montant du prêt peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévues, dans la limite de 1 067,14 euros. Son taux d’intérêt est de 1 %. Il est remboursable par fractions égales en 36 mensualités maximum. Retrouver toute les conditions sur le site de CAF.

 

3 – Bonus : Aide financière pour le paiement des factures relatives à votre logement.

Il existe aussi des aides pour vous aider à payer vos factures de gaz, d’eau et d’électricité. On peut les comptabiliser comme des aides « indirects » au logement, puisque cela rentre dans les frais de logement.

factures aide logement

Aide sociale pour l’électricité et le gaz

Les foyers ayant des faibles ressources peuvent bénéficier des tarifs préférentiels sur l’électricité et le gaz naturel :

  • Le tarif de première nécessité (TPN) pour l’électricité prend la forme d’une déduction forfaitaire  sur la facture comprise entre 71 € et 140 € par an ;
  • Tarif spécial de solidarité (TSS) du gaz naturel prend la forme également d’une déduction forfaitaire qui varie selon la tranche de consommation et la taille du foyer (entre 23 € et 185 € par an).

L’attribution des tarifs sociaux de l’électricité et du gaz est automatique. L’identification des bénéficiaires potentiels est réalisée en croisant les fichiers des organismes d’assurance-maladie, de l’administration fiscale et des fournisseurs. Dans ce cas, vous recevrez une attestation vous informant de ce droit.
Pour toute information, s’adresser au numéro vert 0 800 333 123 (appel gratuit).

 

Aide sociale pour les factures d’eau

Les personnes qui ne pouvent plus faire face au paiement de leurs factures d’eau peuvent bénéficier, pour leur logement principale, d’une aide financière exceptionnelle. Il s’agit de la prise en charge, du tout ou en partie, des factures d’eau impayées ainsi que du maintien de la fourniture d’eau. Cette aide est adressée a toutes les personnes éprouvant des difficultés mais est généralement attribuées en priorité aux personnes menacées d’expulsion, hébergées ou logées temporairement ou vivant dans un logement insalubre. Vous devez présenter votre demande d’aide financière soit au service social du conseil général, soit à un centre communal d’action sociale ou à votre caisse d’allocations familiales.

 

———-

Voilà, on espère que cet article vous simplifie les informations existantes sur les différentes aides au logement. Pour vous aider à économiser de l’argent au quotidien, on a aussi  fait un article des 30 meilleurs astuces pour économiser de l’argent au quotidien.